Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Le réprouvé

Michael Hirsch
ISBN : 9782362010088 (L’Editeur)

11887medium.jpg

Tu as aimé Voyage au bout de la nuit? Comme moi on t’a forcé à le lire en cours de stylistique à la fac, et ça t’a saoulé au début mais finalement tu as adoré, limite c’est là que tu t’es intéressé plus à la forme qu’au fond?
Madame Aquien t’a convertie, sans oublier de te dire que le type, Céline, était une ordure finie, qu’il avait des idées outrageusement mauvaises.

Oui mais elle n’avait pas tout dit.  Michael Hirsch, ici, nous raconte l’histoire du grouillot de chez Gallimard, coursier à vélo, qui apporte le courrier, bonne ou mauvaises nouvelles, aux grands de chez Gaston. Quelle chance de côtoyer ce beau monde!
Parallèlement, le jeune homme découvre la vie, sexuelle entre autre. Avec des filles de joie. En rentrant souvent il passe devant chez Mr Destouches. Sa femme donne des cours de danse, la maison est dans un état pas possible qui rappelle assez celle de Léautaud décrite par Delerm (encore lui) dans Maintenant foutez moi la paix!
N’empêche, avec le gamin, Céline est vachement gentil. Vraiment. Même s’il n’aime pas les juifs, là, il dit rien, on sait pas trop s’il a deviné…
C’est plaisant, de se réconcilier avec l’image du monsieur. Madame Aquien avait peut être tort…

.
 

Le trottoir au soleil

PhilippeDelerm (petit coeur)
ISBN : 9782070123254 (Gallimard)

On ne s’en lasse pas. Delerm c’est formidable. Encore une fois il roule sur la vague de l’anecdote, du petit moment qui fait plaisir, mais sans redite, on se laisse encore porter par les mots, par l’ambiance. Au mois de janvier, où l’on rêve déjà du printemps, des robes à fleur et des verres sur les quais de Seine avec les copains, Delerm nous séduit et en rajoute une couche en nous parlant du Perrier en terrasse de café, du bon bouquin qu’on lit dans son bain… Du plaisir de marcher du côté du trottoir au soleil.

Je joins ici un extrait lu par le papa de Vincent (petit coeur) que j’aime aussi fort d’amour.
Et je ne mettrai pas d’image de la couverture, parce que bouh Gallimard c’est moche.

.
 

Gog

Giovanni Papini
ISBN : 9782917084236 (éditions Attila)

couvgogintro.png

Du grand art. Le personnage au centre de l’histoire, c’est Gog. Il a de l’argent à ne plus savoir qu’en faire, il est fatigué des gens, du monde en général, il voudrait de l’intelligence autour de lui, des théories qui tiennent la route, autre chose que des futilités, que de la poésie qui ne vaut rien.Il rencontre sur la fin de sa vie des tas de gens qui vont lui livrer leurs idées fumeuses, lui raconter les histoires les plus abracadabrantesques.Il est question d’une île qui ne peut nourrir que 300 habitants pas un de plus, et à chaque naissance, il faut tuer quelqu’un pour garder l’équilibre. Il rencontrera les puissants : Freud, Lénine, Orson Wells… Freud lui expliquera sans honte l’origine de sa psychanalyse, lui avouera que ce n’était pas là sa vocation, qu’il voulait faire de la littérature, mais qu’en son temps Vienne ne valait rien dans ce domaine. Alors il utilisa la psychanalyse pour raconter des histoires à sa façon.
Gog est souvent déçu de ses rencontres. Dans son palace il invite souvent des gens pour échanger avec eux, prendre d’eux ce qu’il y a à prendre de bon : jamais grand chose finalement…
Gog est cynique, il ne critique jamais vraiment mais n’en pense pas moins. Gog n’aime personne au fond, je crois. Gog rabaisse tout le monde en son for intérieur. Mais Gog, tout du long, est seul… C’est grâce à un type rencontré un jour dans un asile de fou que ses notes sont publiées.
Ps : Chapeau bas aux éditions Attila qui là encore nous offrent un livre du plus bel effet dans la bibliothèque! Illustrations, jaquette et même en dessous, c’est chouette!

.
 

respiration |
Bovary, prénom Charles |
Respiration-1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un blog réservoir
| A propos
| respiration2