Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Oeil de Chat

Margaret Atwood
ISBN : 9782221123973(Pavillon poche)

978222112397301130682.jpg

Un bon pavé. Margaret Atwwod, La servante écarlate, ça me branchait pas du tout, mais celui là, le résumé m’a parlé, je me suis dit que ce serait l’occasion de connaître l’auteur.

Ici, c’est l’histoire d’Elaine, que nous suivons de son enfance à sa vie de femme. Petite elle est persécutée par ses copines d’école, notamment Cordélia (c’est marrant, déjà dans Buffy c’était un nom de peste), qu’elle croisera a plusieurs reprises dans sa vie d’adulte. Pour se « protéger » elle trouve des petites astuces, d’abord le pelage de pied, pratique parce que personne ne voit la douleur qu’elle s’inflige, ces lambeaux de peau des pieds qu’elle s’arrache chaque soir. Ensuite elle apprend à contrôler des évanouissements; Chaque situation gênante trouve alors une issue, qu’elle résume très bien par « on s’évanouit et paf, quand on se réveille, le temps a passé sans vous ». Géant!
Dans sa vie familiale ça tourne plutôt rond, elle adore son frère qui lui parle de physique et d’astronomie, elle conserve précieusement une bille dans un sac à main en vinyle rouge, son père lui fait la leçon sur la situation du monde. Banal en somme.

En grandissant Elaine parvient à s’affirmer, elle rencontre des garçons, puis des hommes, choisit sa vie, se construit une personnalité, devient peintre ascendant féministe. Mais elle reste marquée par les gens et les épreuves qu’elle a traversé quand elle était plus jeune, sa peinture en témoigne, sa vie amoureuse aussi. Elle se rendra compte à chaque appel de Cordélia en détresse que finalement le tyran n’est pas celui qui s’en est le mieux sorti.

La force du bouquin c’est d’arriver à nous intéresser à une petite fille et à être perpétuellement curieux de savoir comment elle va se tirer de telle ou telle situation, ce qu’elle va devenir, quels choix elle va faire. Comme si Elaine était de notre propre famille, comme une soeur à laquelle on s’intéresserait avec passion. Joli livre.

Ps : et quelques phrases du bouquins surlignées parce qu’elles me parlent, que c’est ce que je voudrais dire. C’est un peu mon baromètre à bon bouquin, alors…

 

Pas de Commentaires à “Oeil de Chat”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


respiration |
Bovary, prénom Charles |
Respiration-1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un blog réservoir
| A propos
| respiration2