Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Sylvia

Leonard Michaels (Bourgois / Points)
ISBN : 9782757819838

9782267020618.jpg

De l’avis général, Sylvia, ça déchire. C’est le mot exact oui.Un couple qui s’aime sur les bancs de la fac, la fille est un peu instable, un peu trop passionnée, lui il se laisse un peu faire, et ils se déchirent. Ils se disputent, se marient, se disputent, elle ne supporte pas sa belle mère, ils se disputent, ils vont au cinéma, il s’aiment en sortant, et se disputent en rentrant. Il se séparent, renouent…
Ca n’a de cesse. De chantage en manipulation, quatre ans de vie commune nous sont racontés là dans un style étonnamment simple mais tellement vrai. Pauvre Leonard… mais pauvre Sylvia aussi, qui doit être si mal dans sa peau qu’elle en arrive à…
A quoi? Il faut lire pour savoir…

Ps : La couv’ du poche est moche, je préfère vous montrer le grand format.
Ps bis : Vous avez vu le court métrage dans Paris je t’aime avec Nathalie Portman? Ce livre me fait penser à ça.
Ps ter : Nina en parle aussi, ici

.
 

MUZE

Parution tous les 3 mois.

couvmuze3.jpg
Anciennement dans les kiosques, Muze est une revue (qui surfe sur la vague de XXI, Usbek et Rica et autres Ravages…) orientée vers la culture en général : art, cinéma, musique, littérature…Autrefois jeune fille je fus abonnée, et un jour pouf tout s’est arrêté. J’ai grogné avec le reste du monde, et voilà que la rédac a sorti cette nouvelle version disponible en librairie a un prix tout a fait honorable (une dizaine d’euros pour un trimestriel, c’est carrément honnête!).On saluera la maquette si joliment présentée, et l’effort de coller à l’actualité. Chaque trimestre on se focalise sur un artiste, un endroit du monde, on plance sur un dossier sérieux, un peu de psycho aussi étayée toujours par des morceaux de réflexions d’auteurs connus, enfin on nous présente quelques textes en avant première, et les lecteurs y vont aussi de leur plume, un peu.
Muze, ca parle aux curieux, après la lecture on a envie d’aller fouiner partout, de tout lire, de bouffer la culture.

.
 

Ne t’inquiète pas pour moi

Kuipers (LGF)
ISBN : 9782253159681

9782253159681g.jpg

Facile à lire, dévoré en une soirée, parfait pour le métro si on ne craint pas de se ridiculiser en pleurant devant tout le monde.
Une belle histoire racontée sous forme de post-its collés sur le frigo entre une mère sage femme et sa fille de 15 ans qui ne se croisent que très rarement à la maison. C’est tendre, plein d’amour et aussi très triste…
A rapprocher un peu du Comme elle vient de Raphaelle Riol sorti récemment (non, malheureusement, on n’y parle pas tant que ça de Bertrand et de Noir Dés, contrairement a ce que le titre pourrait laisser penser…) au Rouergue. Une maman partie soit disant pour des raisons égoïstes, abandonnant mari et enfants, inventant des histoires saugrenues pour excuser son absence : une histoire qui finit tragiquement.

C’est si difficile que ça d’écrire des histoire gaies?

.
 

respiration |
Bovary, prénom Charles |
Respiration-1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un blog réservoir
| A propos
| respiration2