Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Crime d’Honneur

Crime d'Honneur dans Litterature Etrangere crime-d-honneur-de-shafak-elif-936804170_ml1-100x150

Elif Shafak
ISBN chez Phébus : 978-2-7529-0743-1

 

 

 

 

Elif Shafak que j’aime de tout mon coeur, j’attendais avec impatience ton nouveau livre! Les couvertures Phébus sont toujours jolies, c’est du meilleur effet dans ma bibliothèque et tu as l’honneur d’avoir été achetée en grand format (impatience bouffeuse de porte-monnaie).
Donc non, je n’ai pas lu Bonbon Palace ni La Batarde d’Istanbul, j’ai accroché avec Lait Noir dont j »ai déjà parlé ici…
J’aime toujours apprendre la Turquie avec Elif et « stambouliote » est vraiment un mot trop cool.

Ici l’histoire démarre en Iran, et l’on apprend la famille et les traditions, c’est une saga. Comme de coutume avec Elif on se balade entre différentes époques selon la génération de la famille qui raconte l’histoire. Pembe et Jamila sont nées jumelles et filles, d’une mère morte en couche qui souhaitait un garçon. Esma, celle qui démarre l’histoire, est la fille de Pembe. Esma a deux frères, un qui passe ses soirées dans un squat parce qu’il est amoureux d’une punk trop vieille pour lui, et un qui est pas super gentil et qui va faire des conneries. Faut dire que les modèles masculins du roman ne sont jamais franchement mielleux dans la vie.
Pembe a choisi de vivre comme une citadine, de se marier et d’avoir des enfants; Jamila est guérisseuse (sorcière quoi) dans un village de bouseux ou quand on frappe à la porte il vaut mieux prendre son fusil avant d’aller ouvrir. Ni l’une ni l’autre n’est tout a fait heureuse dans ces choix qui sont faits… Lorsque les deux sœurs se retrouvent à Londres, un drame se produit, drame dont on nous parle depuis le début du livre et qui trouve enfin son explication… Je n’en dis pas plus…

C’est toutes les contradictions de l’être qui sont exprimées dans ce livre. L’étude des personnages féminins, de ce qui leur est imposé en Iran, de leur place dans la société, est vraiment intéressante. Le personnage du fils de Pembe, Iskender, est captivant également, même si l’on a parfois envie de ne pas lui accorder tant d’importance de par ses faits.
C’est un bon livre et une histoire bien ficelée, je recommande vivement.

Pas de Commentaires à “Crime d’Honneur”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

respiration |
Bovary, prénom Charles |
Respiration-1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un blog réservoir
| A propos
| respiration2