Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



La mise a nu des époux Ransome

 

9782207108673fs.gif

Alan Bennett (Denoël)
ISBN : 9782207108673

Après La reine des Lectrices, dont la chute était déjà surprenante, voilà un concentré de rires étouffés. L’histoire d’un mari coincé et de sa femme qui a trop bien suivi la cadence. Au retour d’un Opéra, ils découvrent leur maison vidée, du tapis à la théière, jusqu’au papier toilette! Monsieur fait comme si tout allait bien, et madame se résigne à essayer de survivre en faisant des courses à l’épicier du coin, chez qui elle n’allait surtout pas car ce n’était pas de son rang.
Madame se décoince doucement, Monsieur non, quoi que, on ne sait pas ce qu’il écoute le soir dans son casque, Mozart ou bien?
C’est immensément drôle, c’est court et divertissant. C’est parfait. Et c’est même bien traduit!

Ps : La reine des lectrices aussi, c’était chouette. Imaginez la reine d’Angleterre se mettre à lire et aimer ça, pire! en faire le fil conducteur de sa vie, et s’affranchir des contingences de son statut.  Quand on lit, plus rien n’a d’importance.

.
 

Les grandes ésperances du jeune Bedlam

 

9782264048806fs.gif

Georges Hagen (10.18)
ISBN : 9782264048806

Voilà le type de récit qui accroche. Londres, dans un immeuble pas terrible, Tom vient de perdre sa Maman, et c’est à cet instant que son géniteur décide de refaire surface pour l’arnaquer, semble-t-il. Un personnage intrigant qui m’a rappelé le Comte Olaf des Orphelins Baudelaire, en plus crasseux, un type qui fait du cirque un peu… Bizarre quoi.
C’est un récit initiatique, nous suivrons Tom dans une pension, nous rencontrerons ses amis, ses ennemis, et découvrirons avec lui ses secrets de famille. C’est pas toujours bien traduit, mais si l’on privilégie le fond a la forme, alors ca vaut le coup : le bouquin dégage une vraie couleur, une atmosphère…

Ps : Ca m’a autant scotchée que L’ombre du vent. C’est pour dire!

.
 

Oblomov

9782070429288fs.gif

Gontcharov (folio)
ISBN : 9782070429288

Grandiose. Éloge de la fainéantise. Oblomov dort sans arrêt, traîne en robe de chambre, a des vertiges quand il se lève, refuse toute sortie, laisse sécher son encre dans l’encrier, laisse ses pages de bouquins se couvrir de poussière. Il refuse même de serrer la main des quelques amis qu’il lui reste sous prétexte qu’ils viennent du froid. Et puis il tombe amoureux, et c’est un électrochoc. Et bien sûr il sera déçu. Oblomov, il est trop cool. Il est drôle en plus. L’intérêt du bouquin c’est que chaque personnage a une personnalité vraiment claire, comme s’ils étaient nos potes.Bref, un bon classique.

.
 

Fuck America

978275781802202010010730.jpg

Edgar Hilsenrath (Attila, Point)
ISBN : 9782917084069

Dans les années 50 aux Etats Unis, l’histoire d’un pauvre type au milieu des putes et des clodos, qui essaye de comprendre ce qu’il pourrait bien avoir de mieux à ficher qu’à penser au sexe. Il écrit un livre, en tout cas il essaye. Il faut d’abord qu’il se range, et reconstitue morceaux par morceaux l’histoire de ses parents au sortir de la guerre.
C’est salace parfois, c’est même franchement dégoutant. Mais le type est attachant. Ca me rappelle Céline par certains côtés.Alors on ne peut décemment pas dire que c’est naze, trop de respect pour l’écriture de ce monsieur là.

.
 

Lait Noir

9782752903785fs.gif

Elif Shafak (Phébus)
ISBN : 9782752903785

Traduit du turc, Shafak nous livre ici sa réflexion romancée sur la difficulté d’être mère et écrivain à la fois.A travers des portraits de femmes de lettres illustres (ce qui offre l’avantage culturel du bouquin), elle nous présente son choeur intérieur composé de petits bouts de femmes au caractère bien trempé qui ne cessent de se contredire.
Un roman intéressant pour les femmes qui se questionnent, et pour les hommes qui ne les comprennent jamais.

.
 

La solitude des nombres premiers.

9782757817520.jpg

Paolo Giordano (Seuil, Points)
ISBN : 9782757817520

Premier roman traduit de l’italien.
L’histoire de deux enfants marqués chacun par un terrible évènement et qui tentent de s’en sortir malgré ça.
Un roman sur comment oublier, ne pas s’isoler, comment accepter ses erreurs, comment gérer ses faiblesses, comment capter ses repères. Heureusement qu’ils se soulagent de leur peine.

Touchant. Un de ces livres qu’on veut vite vite finir tellement qu’il est bien.

.
 

Le goût des pépins de pomme.

9782843375316fs.gif

Katharina Hagena (A. Carrière)
ISBN : 9782843375316

Traduction de l’italien, mais très bonne traduction.
Une histoire de famille, un deuil, l’été d’une jeune fille dans une grande maison pleine de souvenirs. Ballades à vélo, déguisement en vieilles robes. Ses plongeons dans le lac, et ceux dans le passé, la découverte de l’histoire de sa mère, de ses tantes, de sa grand-mère. Elle tentera au passage de construire sa propre vie. C’est un texte très poétique, une ambiance estivale, une langueur qui séduit, une simplicité de vie qui rassure, même si ce n’est que le temps d’un été.

.
 
1234

respiration |
Bovary, prénom Charles |
Respiration-1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un blog réservoir
| A propos
| respiration2